Alibaba injecte 10 millions de dollars dans la firme Ouya

Le géant de l’Internet chinois Alibaba a investi 10 millions de dollars l’entreprise Ouya, fabricant des jeux vidéos à Santa Monica, selon des sources proches de l’entreprise. Cette injection pourrait aider à financer la présence d’Ouya en Asie, et ce, par la création de nouveaux studios de conception.

Une aubaine pour Ouya

La fondatrice et dirigeante de Ouya a affirmé que l’entreprise ne souhaite pas se prononcer pour le moment sur ces investissement. Alibaba n’a pas répondu aux demandes de commentaires, mais des sources proches du dossiers ont déclaré que les deux sociétés se trouvent actuellement en pourparlers. La collaboration des deux entreprises permettraient d’intégrer plus de 1000 jeux conçus par Ouya dans la bibliothèque d’Alibaba.

Ce partenariat pourrait bien être bénéfique pour Ouya, qui a lutté pour gagner du terrain aux Etats-Unis depuis son lancement en 2013. Sa console, vendue pour seulement 99 dollars, était sur le point de perturber le marché du jeux vidéo, selon le Los Angeles Times. Son design élégant, et son système d’exploitation, Android, a permis aux développeurs de concevoir plus facilement des jeux vidéos. Toutefois, le lancement de la console s’est fait difficilement, les ventes n’ayant pas explosé, et la marque devant faire face aux critiques.

alibaba ouya

Photo : gottabemobile.com

 

La Chine, un marché bénéfique à Ouya

La Chine est un marché émergent dans l’industrie du jeu vidéo. Le gouvernement chinois a levé en 2000 l’interdiction de jouer aux jeux vidéos. Le nombre de joueurs est croissant. Julie Uhrmann voit en cela une opportunité de rivaliser avec Sony et Microsoft,  et de proposer une plateforme de jeux dédiés à ces systèmes.

« Nous voyons une réelle opportunité dans des endroits comme l’Inde et la Chine, où il n’y a pas app store  de jeux Android pour la télévision », a déclaré Uhrman. « En Chine particulièrement, en raison de la levée de l’interdiction de la console de jeu, un boitier peut être mis en place, et nous voulons apporter notre grande bibliothèque indépendante de jeux à ces dispositifs. »

 

 

Partager >>