Chômage : Plus de 45 000 suicides chaque année !

Une équipe de chercheurs suisses vient de publier une étude mettant en corrélation le taux de chômage d’un pays et son taux de suicide. Après analyse des données de 63 pays, il apparaît que 45 000 par an sont imputables au chômage, notamment dans les pays occidentaux développés.

Un groupe de chercheurs de l’Université de Zurich en Suisse a publié ce mercredi 11 février, dans la revue scientifique The Lancet Psychiatry, une étude visant à déterminer l’impact du chômage sur la mortalité par suicide. Pour ce faire, les données de 63 pays du globe ont été analysées sur une période allant de 2000 à 2011.

Parmi eux figurent des pays à économies développées, bien qu’il faille noter que les États à très forte densité n’ont pas été pris en compte pour ces analyses. Ainsi, entre 2000 et 2011, une moyenne de 233 000 décès par suicide par an a été comptabilisée et 45 000 d’entre eux se révèlent imputables au chômage.

Les pays occidentaux connaissent un fort taux de suicide chez les chômeurs

Cela représente un cinquième de la totalité des décès volontaires. Les scientifiques de l’Université de Zurich indiquent, par ailleurs, que le phénomène touche indistinctement les hommes et les femmes, quels que soient leurs âges. La période analysée par les chercheurs permet d’évaluer les conséquences de la crise économique de 2008 sur le taux de suicide des États étudiés.

Faisant suite à une période de prospérité économique, la crise de 2008 a eu un impact notable sur la mortalité par suicide puisque ce sont 5 000 décès qui lui sont directement attribués. La conclusion de cette étude met en évidence que les suicides sont moins fréquents dans un pays où il y a des emplois et que le chômage est une des causes directes de suicide dans les pays occidentaux à économie développée.

Partager >>