France : 10 millions de personnes en situation d’hébergement fragile, selon la Fondation L’Abbé Pierre

Mardi 3 février, la Fondation Abbé Pierre a publié un rapport faisant le bilan de la crise du logement en France. Elle estime à 10 millions le nombre d’individus dans une situation d’hébergement fragile et 3,5 millions d’entre-eux sont SDF ou mal-logés.

La Fondation Abbé Pierre vient dévoiler son rapport sur l’état du logement en France ce mardi 3 février et fait un rapport chiffré des conséquences de la crise du logement. Avec près de 10 millions de personnes concernées par des difficultés d’hébergement, le rapport annuel de la fondation met en évidence une situation inquiétante et elle pointe du doigt « une méconnaissance de l’état réel du mal-logement en France ».

Le rapport de la Fondation Abbé Pierre alerte également sur le grand nombre d’individus considéré comme « non ou mal-logé », autrement dit, les sans-abris et les personnes en situation d’urgence et de grande précarité face au logement. Parmi elles, il est établi qu’environ 700 000 sont, soit sans aucun domicile, soit hébergés dans des structures sociales, chez un tiers ou encore à l’hôtel.

700 000 personnes sans domicile personnel en France

Ainsi, il apparaît que la population de SDF a connu une augmentation de 50% en 10 ans et, selon Manuel Domergue, le directeur en charge des études de la Fondation Abbé Pierre, cette situation est symptomatique de « dispositifs d’aide qui ne sont plus adaptés et se sont engorgés ».

Concernant les sans-abri, durant l’hiver 2013-2014, on constate une saturation du système des places d’hébergement avec 355 000 demandes formulées pour seulement 140 000 allouées. Les mêmes failles sont à déplorer concernant les ménages ayant formulé une demande de logement social. On déplore un engorgement colossal avec 450 000 places attribuées chaque année alors que 1,8 million de ménages sont dans l’attente d’un hébergement social.

Le rapport annuel de la fondation met aussi l’accent sur la présence de 429 bidonvilles répertoriés sur l’hexagone en janvier 2014, entre 15 000 et 20 000 personnes y étaient comptabilisées.

Partager >>