Hérault : coup de filet anti-jihadistes à Lunel, 5 personnes en garde à vue

À 6 h 30, ce matin du mardi 27 janvier, dans l’Hérault, le Raid et le GIPN ont lancé une opération coup de filet menant aux arrestations de quatre à cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans des filières de recrutements djihadistes.

Le quotidien régional « Midi Libre » dévoile, ce matin du mardi 27 janvier, qu’une opération antidjihadiste s’est déroulée à l’aube dans la ville de Lunel dans l’Hérault.

Les policiers d’élite du Raid et du GIPN sont intervenus et le coup de filet a mené à l’arrestation de quatre à cinq personnes qui sont soupçonnées d’implications dans une vaste filière de recrutement islamique en partance pour la Syrie et pour l’Irak. Rappelons que la ville de Lunel est sous haute surveillance puisqu’elle compte, à elle seule, près d’une vingtaine d’individus partis faire le djihad en Syrie alors qu’elle ne comptabilise que 27 000 habitants.

Une personne blessée par les policiers

Six d’entre eux sont morts au cours des mois qui viennent de s’écouler. Les arrestations ont mené aux gardes à vue des personnes interpellées et des perquisitions ont été effectuées au domicile des suspects. Une habitante de la ville a été blessée lors de l’assaut et a été transférée aux urgences. Elle se serait trouvée derrière la porte forcée par les policiers lors d’une des interpellations.

Il apparaît que cette opération d’une grande envergure avait, à l’origine, été programmée pour le début de l’année, mais qu’en raison de la vague d’attentats qui a touché la France, les opérations ont été reportées à ce mardi. Philippe Moissonier, le conseiller municipal de Lunel, s’est dit soulagé de ces arrestations estimant qu’il s’agissait d’une « menace qui planait ». Les identités des individus placés en garde à vue n’ont pas encore été révélées.

Partager >>