Massacre par Boko Haram : Au moins 2000 morts dans le nord du Nigeria

La secte islamiste Boko Haram sème la terreur au Nigeria et son territoire s’étend désormais au nord-est du pays. Les attaques macabres s’intensifient au fur et à mesure que les élections présidentielles prévues mi-février approchent.

La secte islamiste de Boko Haram et sa progression au Nigeria inquiète. La zone contrôlée par la secte, notamment au nord-est du pays, est de plus en plus étendue et les atrocités commises à leur passage sont nombreuses et d’une sauvagerie innommable.

Dans un contexte national d’élections présidentielles et législatives, qui auront lieu le 14 février prochain, les méthodes de Boko Haram apparaissent plus virulentes que jamais et les actes d’attentats-suicides et d’attaques de civiles sont récurrents.

Plus de 2000 morts et 20 000 déplacés au Nigeria

Le 7 janvier dernier, alors que les yeux du monde entier étaient tournés vers la France en proie à l’attentat du journal Charlie Hebdo, Boko Haram a attaqué la ville de Baga, déjà prise pour cible en 2013, ainsi qu’une quinzaine d’autres villages et les rasait de la carte. Le bilan est lourd, près de 2 000 personnes auraient péri au cours de ces tueries et près de 20 000 ont dû fuir la région. Cherchant à accroitre leur emprise territoriale, la secte continue d’attaquer des villes et frappe dorénavant hors des frontières nigériennes, notamment avec l’assaut de la ville de Kolofata, dans le nord du Cameron ce lundi 12 janvier.

Boko Haram kidnappe des femmes et les utilise comme kamikazes

Boko Haram kidnappe des femmes et les utilise comme kamikazes

Depuis, pas un jour ne passe sans atrocité et rien ne semble suffisamment ignoble pour le groupe islamiste. Fillette utilisée en bombe humaine, femmes assassinées en plein accouchement, massacres et enlèvements de masse, le climat politique actuel du Nigéria en pleine campagne pour la présidence, participe de l’escalade de la violence de la secte.

Particulièrement déterminé à établir un califat islamique dans le nord-est du Nigéria, Boko Haram installe un régime de terreur que personne ne semble pouvoir contenir. Notons que depuis 2009, ce sont près de 15 000 personnes qui auraient été tuées par les fanatiques de Boko Haram.

Partager >>